Comment calculer la puissance d’un panneau solaire ?

des ouvriers
avril 21, 2022

La puissance d’un panneau solaire traduit sa capacité de production en électricité. Cette donnée reste importante pour déterminer si l’installation est rentable. Ainsi, découvrez comment la calculer.

La puissance maximale

des panneaux solairesLa puissance maximale d’un panneau solaire est basée sur 1 m2 et permet d’avoir une taille standard de tous les modèles confondus. On se réfère ici à la capacité de production énergétique totale du panneau installé. Son unité de mesure est le Watt-crête (Wc).

Cela peut vous intéresser : Peut-on revendre l'électricité produite par son panneau solaire ?

Pour la calculer, on se base sur la puissance maximale de l’appareil (souvent comprise entre 270 et 400 Wc par panneau). Le tout se fait dans des conditions géographiques et climatiques optimales (une orientation des panneaux optimale et sans ombrage, 1 000 watts/m² de lumière, 25°C de température extérieure).

En somme, il faut déterminer le nombre d’heures d’ensoleillement annuel du secteur géographique, les pertes de température de la zone (ombres, orientation) et l’angle d’inclinaison des panneaux solaires. Aussi, puisque le soleil ne brille pas tout au long de l’année, il est nécessaire d’appliquer un taux de dégressivité à ce calcul afin d’avoir une estimation de la production réelle d’énergie du panneau.

A lire également : Qu’est-ce qu’un panneau solaire et comment fonctionne-t-il ?

Le plus souvent, les fabricants renseignent cette valeur sur la fiche technique du produit. Généralement inscrite en anglais, elle correspond à « Watt peak » (Wp).

La puissance réelle

un multimetre et des panneaux solairesIl est rare que toutes les conditions optimales pour déterminer la puissance d’un panneau solaire soient réunies. Dans ce cas, on parlera alors de la puissance réelle, une valeur plus proche de la réalité. Celle-ci prend en compte les aléas difficilement prévisibles.

Selon certains experts, la puissance réelle d’un panneau solaire représente environ 75% à 80% de sa puissance maximale. Sur la fiche technique du dispositif, on peut retrouver cette information sous l’appellation NOCT (Nominal Operating Cell Temperature) ou NMOT (Nominal Module Operating Temperature).

Pour résumer : la puissance réelle d’un panneau revient au nombre d’heures d’ensoleillement multiplié par le taux de dégressivité et à la puissance du panneau en kWc.

La puissance variable

des panneaux solairesLa puissance d’un panneau solaire dépend également de la météo, plus précisément de la saison, des températures et du niveau d’ensoleillement. La production d’électricité n’est donc pas linéaire, mais parfaitement variable (au fil des saisons ou même au cours de la journée).

Dans le but de prévoir la puissance d’une installation, en se basant sur les consommations d’électricité annuelles, il est recommandé de tenir compte des pics au cours de l’année. Si on utilise l’électricité pour l’eau chaude, le chauffage et la cuisson, on aura certainement des besoins plus conséquents durant les périodes hivernales. Dans le même temps, l’installation solaire produira moins d’électricité qu’en été.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *